Infos

Le désert mérite que l’on prenne soin de lui

4 mars 2019 - 12:07

Des contrôles aléatoires seront organisés avant le départ de chacune des 6 étapes de l’épreuve. Le protocole de la Garmin Titan Desert a un objectif clair : vérifier que les participants ont inscrit leur numéro de dossard sur les emballages de la nourriture qu’ils emportent avec eux. Pour quelle raison ? Afin de faciliter l’identification des déchets qui seront éventuellement retrouvés le long du parcours.

L’une des promesses fondamentales de la Garmin Titan Desert est de ne pas laisser de trace de son passage dans le désert marocain lorsque la course est terminée. Il s’agit de l’un des principaux engagements du programme Titan Life, qui s’assure que l’aventure nord-africaine honore toutes ses obligations en matière de respect de l’environnement et de développement de la communauté locale.

Dans cette optique, le véhicule balai de la caravane cycliste sera chargé de récupérer les panneaux de signalisation que l’organisation place pour guider les vététistes et de ramasser les éventuels déchets jetés par les participants afin d’identifier et de sanctionner les responsables.

Cette mesure est l’une des plus strictes du programme, à l’instar de l’installation de plus de 50 poubelles dans le bivouac et du recrutement d’une équipe de 10 personnes chargées de ramasser les déchets. Par ailleurs, dans le domaine de la santé, le programme Titan Life a déjà prodigué pas moins de 1 600 tests auditifs et plus de 1 000 audiométries.

Suivez-nous

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et des publicités ciblés en fonction de vos centres d'intérêts.

En savoir plus